4e colloque « Problématiques du corps : clinique et épistémologie », Lyon, 7 et 8 avril 2016 et « Problématiques du corps : corps et symbolisation » Colloque du printemps de la SR de langue française - Lyon, 9 avril 2016 Archives

4ième Colloque du Réseau international

Méthodes Projectives et Psychanalyse

« Problématiques du corps : clinique et épistémologie »

Les 7 et 8 avril 2016

Université Lumière Lyon 2 - Amphithéâtre culturel

et

 

Colloque du printemps de la Société du Rorschach

et des méthodes projectives de langue française

« Problématiques du corps : corps et symbolisation »

Le 9 avril 2016

Université Lumière Lyon 2 - Amphithéâtre culturel

 

--> Télécharger la plaquette détaillée

 

En partenariat scientifique avec les laboratoires :

CRPPC Lyon 2

PCPP - Paris Descartes

UTRPP - Paris 13

la Société du Rorschach et des méthodes projectives de langue  française

et le Réseau international « Méthodes Projectives et Psychanalyse »

 

4ième Colloque du Réseau international

Méthodes Projectives et Psychanalyse

« Problématiques du corps : clinique et épistémologie »

Les 7 et 8 avril 2016

 

 

ARGUMENT

 

Aux commencements était l’acte… et donc le corps.

            Du point de vue de la clinique psychanalytique, le corps, dans ses interactions avec le psychisme est d’emblée l’objet des préoccupations de Freud. L’hystérie à travers ses manifestations de conversion dévoile l’existence d’un corps érotique, représenté psychiquement, différent du corps biologique et de ses fonctions, corps susceptible de figurer et de dramatiser les conflits psychiques d’un sujet. A la différence de l’hystérie, les névroses actuelles expriment et « déchargent » directement dans le corps biologique, dans le soma, une excitation sexuelle non représentée, non symbolisée. Ces deux voies d’écoulement de l’excitation donneront lieu à la mise en évidence de deux grands modes de (dys)fonctionnement psychique, l’hystérie devenant le prototype des névroses à transfert, alors que les névroses actuelles illustreront les manifestations dites psychosomatiques ; opposition binaire complexifiée aujourd’hui, où de nouvelles modélisations des pathologies à forme d’expression somatique renvoient aux difficultés de mise en œuvre des premières formes de l’activité de symbolisation et à l’existence de traumas primaires.

            Ce colloque visera à interroger la façon dont les projectivistes, aujourd’hui, en référence à la psychanalyse comme clinique et théorie, décrivent et interprètent la clinique, (ré)interrogent  les concepts et parfois proposent des avancées théoriques dans ce débat concernant l’articulation corps-psyché. Par définition, les épreuves projectives impliquent une interaction entre perception et projection.  Les relations corps-psychisme s’y donnent à voir à travers des notions comme l’image du corps, la représentation de soi, l’identité et l’identification, dans leur articulation aux représentations d’objet, et ce tant dans leurs déclinaisons normales que pathologiques. Mais qu’en est-il aujourd’hui de ces notions, souvent opérationnelles, parfois convenues ?

            Telles seront les questions travaillées dans ce colloque dont l’ambition est de montrer que les épreuves projectives restent, bien sûr, un instrument clinique puissant d’investigation du fonctionnement psychique, mais également un interrogateur fécond dans les débats théoriques et épistémologiques d’aujourd’hui.

 

 

 

PROGRAMME

 

Jeudi 7 avril 2016

 

13h30-14h : accueil des participants

14h00- 16h00 : Allocutions d’ouverture

Président d’honneur : Pr. Mahmoud Benkhelifa (Algérie)

- 14h00 : Béatrice Clavel (Vice-présidente partenariats extérieurs,  médiation, culture et communication, université Lyon 2 France) -  Élisabeth Vercher (Vice-présidente déléguée aux relations internationales,  université Lyon 2 France)

- 14h15 : Allocution des coordinateurs du Réseau : Pr. Jean-Yves Chagnon (Paris 13, SPC) et Pr Catherine Azoulay (Paris Descartes, SPC)

- 14h30 : Allocution du Pr Mahmoud Benkhelifa (Algérie) : Président d’honneur du Colloque

- 14h45-15h30 : Conférence d’ouverture : Pr. Anne Brun (Lyon 2) : «  Corps et sensorialité : les formes primaires de symbolisation »

- 15h30-16h : Discussion : Pr. Silvia Fregonese  (Argentine) ; Pr Mariette Lepage (Canada)

16h –16h30 : Pause

16H30-18h30 : 4 Symposia en parallèle

Chaque communication ne devra pas dépasser 20mn. Voir composition des symposia (page 5)

Symposium 1 : Périnatalité, Clinique et psychopathologie de l’enfant 1 

Symposium 2 : Agirs 

Symposium 3 : Clinique et psychopathologie de l’adolescent 

Symposium 4 : Psychosomatique-médecine 1

(Inscription préalable obligatoire pour veiller à une répartition dans les symposia : Benjamin.Aniel@univ-lyon2.fr)

18h30 – 20h Réunion des membres du Réseau International inter-universitaire « Méthodes Projectives et Psychanalyse »

 

 

Vendredi 8 avril 2016

8h30- 9h : accueil des participants

9h – 10h30 : Conférences 

Président de séance : Pr. Mahmoud Benkhelifa (Algérie)

Discutants : Pr. Alex Lefebvre (Belgique) – Pr. Catherine Azoulay (France)

9h00 – Pr IKIZ Tevfika, DÜŞGÖR Bengi Pirim, İREM Erdem Atak, SEVER  Elif, ÖZFIDAN A., METE L, (Istanbul, Turquie), ALMUDENA S.  (France,  Besançon): « L'adolescent obèse et sa Famille : une étude Culturelle  en Turquie et en France », avec la collaboration de TAKTAKOGLU Ö,  AKKAPULU F, KALEM E.

9h45 - Pr. Pascal Roman (Suisse)  « Les méthodes projectives et le travail de symbolisation : traces traumatiques et figures projectives des catastrophes de symbolisation »

10H30 - 11H : Pause

11H00- 13H - 3 Symposia en parallèle

Chaque communication ne devra pas dépasser 20mn. Voir composition des symposia (page 6)

Symposium 5 : Psychosomatique-médecine 2  

Symposium 6 : Agirs à l’adolescence 

Symposium 7 : Psychopathologie de l’adulte 

(Inscription préalable obligatoire pour veiller à une répartition dans les symposia : Benjamin.Aniel@univ-lyon2.fr)

13h00-14h30 : Pause déjeuner 

14h30-16h : Conférences :

Président de séance : Pr. Mahmoud Benkhelifa (Algérie)

Discutants : Pr. Jean-Yves Chagnon (France) – Pr. Joelle Lighezzolo (France)

14h30 - Pr. Françoise Neau (Paris-Descartes, SPC) : « Remarques sur la notion de représentation de soi »

15h15 : Pr. Tiziana Sola (Italie) : « Réflexions sur l’unité psyché-soma : les « savoirs » du corps. Implications cliniques et projectives ».

16h00 – 16h30 : Pause

16h30- 18h30 : 4 Symposia en parallèle

Chaque communication ne devra pas dépasser 20mn. Voir composition des symposia (page 7)

Symposium 8 : Auto-agression

Symposium 9 : Psychosomatique 

Symposium 10 : Diversité des expressions du corps

Symposium 11 : Transmission, filiation : le corps à l’épreuve des générations.

(Inscription préalable obligatoire pour veiller à une répartition dans les symposia : Benjamin.Aniel@univ-lyon2.fr)

 

Titres et composition des symposia

 

Jeudi 7 avril 2016

(16h30-18h30)

Symposium 1 :

Périnatalité, Clinique et psychopathologie de l’enfant 1 

İREM Erdem Atak, avec la collaboration de DÜZEN Aylin (Turquie) : “The baby is not there any more. An Evaluation of the Psychic Functioning of Women Having Recurrent Miscarriage using the Rorschach Test. ”

BAUMER Julie (Suisse, Lausanne) : « Les manifestations dépressives chez l’enfant : du corporel au psychique »

GUINARD Maïa, SMANIOTTO Barbara (France, Paris Descartes, Lyon) : « L’articulation corps/psyché et la constitution du Moi chez des enfants répondant aux critères diagnostics du Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité »

MAKHLOUF-BENTOUNES  Sadjia (Algérie, Alger) : « L’image du corps chez les enfants victimes d’abus sexuels telle qu’elle apparaît dans l’épreuve du Rorschach »

 

Symposium 2 :

Agirs 

LAOUINI Inesse, CHAGNON Jean Yves (France, Paris 13) : « Le corps et ses traductions psychiques. Etude de deux cas d’auteurs de transgressions routières et d’accidents à répétition »

RAVIT Magali, en collaboration avec CALANDRA Christine (France, Lyon) : « L’utilisation des outils projectifs dans l’évaluation des processus associatifs des sujets violents incarcérés. Présentation d’une recherche en cours »

GASTÉ Gaelle (France, Paris Descartes) : « Du recours à l’acte… à la demande de soins. La place du corps en détention »

BROLLES Lisbeth, DUBLINEAU Mathilde (France, Lyon) : « L’homme en noir : Le corps mis en scène »

 

Symposium 3 :

Clinique et psychopathologie de l’adolescent 

BURDET Stéphane (Suisse, Lausanne) : « Développement de l’identité masculine chez les adolescents migrants à l’épreuve du Rorschach et du TAT »

GONZALES DUARTE Isabel, MARQUES Maria Emilia (France) : « Devenir un adolescent : penser le corps par le Rorschach »

BELOT Rose Angélique, SANAHUJA Almudena (France, Besançon) : « Obésité à l’adolescence et défaillance dans la construction du pare-excitation. Analyse des Rorschach de 28 sujets adolescentes »

HALLEY Clara, AZOULAY C.  (France, Paris Descartes) : « Le pare-excitation à l’épreuve des troubles dermatologiques à l’adolescence : éclairage de la clinique projective »

 

Symposium 4 :

Psychosomatique-médecine 1

BOUCHAIB Imène (Algérie) : « Etude de l'image du corps chez les sujets victimes d’un cancer du sein ayant subi une mastectomie dans l'épreuve projective du Rorschach »

FREGONESE Sylvia (Argentine) : « Mentalisation, modalité d’attachement en cas de leucémie. Étude au moyen de l’anamnèse et du Rorschach »

SAHRAOUI Intissar (Algérie, Bejaïa) : « Le Rorschach en maladie chronique et greffe d’organe ; Hémodialyse et Greffe rénale »

SETTINERI  Salvatore (Italie, Messine) : « Contenu de Corps et Rorschach : un pont entre les représentations mentales et somatiques »

 

Vendredi 8 avril 2016

 (11h00-13h00)

Symposium 5 :

Psychosomatique-médecine 2  

MENTO Carmela (France, Messine) : « Représentations entre esprit et corps dans la maladie de Crohn »

TOPYAY ÖZFIDAN Aslihan (Turquie):  “ Psychological Assessment of the Obese Patients Who Have Bariatric Surgery By Rorschach and T.A.T. Tests”

HADDAD Nassima (Algérie, Tizi-Ouzou) : « Complications somatiques et qualité d’élaboration psychique chez une patiente dialysée »

Van DOREN Anne Sophie (France, Paris Descartes) : « Angoisse de castration et cancer de la prostate : quand la réalité dépasse la fiction »

 

Symposium 6 :

Agirs à l’adolescence 

MARRO Jérémy, ROMAN Pascal (Suisse, Lausanne) : « La violence atteignant à la vie d’autrui dans le processus adolescent : mise en jeu de la temporalité psychique aux épreuves projectives »

MELCHIORRE Maud (Belgique, Bruxelles), ROMAN P. (Suisse, Lausanne) : « Intérêt de la complémentarité de trois épreuves projectives (Hand-Test, Rorschach et TAT) dans l’évaluation des processus de dégagement des agirs transgressifs (désistance) dans le temps de l’adolescence »

CHAGNON Jean Yves, MATHA Catherine, PHEULPIN Marie Christine (France, Paris 13) : « Fondements et enjeux corporels de l’agression. Etude comparative de deux cas d’adolescents »

PELLADEAU Élise (France, Paris Ouest) : « La fonction du corps dans l'agir sexuel violent à l'adolescence : les sens de l'acte »

 

Symposium 7 :

Psychopathologie de l’adulte 

BENKHELIFA Mahmoud (Algérie, Alger) : « Un corps, entre la dépression et la somatisation, à l’épreuve de la clinique projective »

VERDON Benoît (France, Paris Descartes) : « Le corps à vif. Fonctionnements limites et narcissiques à l’épreuve du vieillissement »

CAMPS François David, VUILLOD Marielle, VERDON Benoît (France, Paris) : « Destins de l’excitation chez une femme hystérique. Analyse du Rorschach et du TAT en test-retest »

LOUËT Estelle et coll. (France, Paris Descartes) : « La fatigue : du symptôme somatique à son traitement psychique »

 

Vendredi 8 avril 2016

 (16h30-18h30)

Symposium 8 :

Auto-agression

MATHA Catherine (France, Paris 13) : « Entre l’acte, le fantasme et la pensée : la place du corps dans les conduites d’attaque du corps à l’adolescence »

MATOS do AMPARO Deise, CAVAIGNAC CAMPOS CARDOSO Bruno  (Brésil, Brasilia) : « L’automutilation chez l’adolescent : le corps et la médiation du Moi-peau »

TOUTAOUI Karima (Algérie, Alger) : « Tentative de suicide à l’adolescence : un trauma nécessaire pour revivre ? Recherche  de traces d’investissement des pulsions de vie et /ou de mort à travers le Rorschach »

CAMPS François David, BELLUT Alexia, de KERNIER Nathalie (France) : « Fonctions psychiques de la suspension corporelle »

 

Symposium 9 :

Psychosomatique 

GARNIER Emeline (France, Lyon) : « Epreuves projectives, dégénérescence de la sensorialité et du fond représentatif  dans la clinique de la criminalité »

FOURQUES Catherine (France, Paris Descartes) : « L'apport des méthodes projectives dans la compréhension des relations d'objet dans l'expérience de la maladie d'Alzheimer »

MATHIEU Joris (France, Nancy) : « Obésité et chirurgie bariatrique : quand le corps est en balance, que devient la psyché ? »

RACIN Céline (France, Paris Descartes) : « ‘’Accords perdus’’. Les remaniements somato-psychiques du grand vieillissement à l’épreuve de la clinique projective »

 

Symposium 10 :

Diversité des expressions du corps

AYAD Fatiha (Algérie, Laghouat) : « ‘’Du  mouvement du corps aux coups explosifs du fusil’’. La qualité de l’investissement de la représentation de soi chez un groupe de danseurs (Danse Folklorique Bédouine de Laghouat) »

NAKHLÉ Stéphanie (France, Paris Descartes) : « Le tabou de la sexualité avant le mariage chez les femmes libanaises : Problématiques du corps et enjeux des épreuves projectives »

PEIFFER Christine (France, Paris Descartes) : « ‘’Hasta que el cuerpo aguante !’’, une expression de l’acharnement au travail »

WARD Thérèse (Liban) : « Le corps perdu à l’aune de l’amour aliénant »

 

Symposium 11 :

Transmission, filiation : le corps à l’épreuve des générations.

BOUCHARD Mireille, FERNANDEZ Maria : « Un enfant entre Kafala et adoption : lorsque la filiation agite à l’école »

DÜŞGÖR Bengi avec la collaboration de IRMAK Güneş Saraç, SEÇIL Sesverirb (Turquie) : “Intergenerational transmission of feminity eating disorders and the concept of telescoping”

MOTTRIE Cindy  (Belgique) : « Utilisation du génogramme imaginaire dans la clinique des relations précoces : de l’arbre de vie à la projection d’un bébé - sujet ? »

BOUALLAGA Fatma Zohra (Algérie, Université de Msila) : « L'image du corps, l’imago maternelle et le destin féminin à la latence dans un contexte familial atypique. Etude de cas d’une fillette adoptée »

 

Comité scientifique

Sous la présidence de Mahmoud Benkhelifa : Algérie : mahmoud.ben60@yahoo.fr

Joelle Lighezzolo: France, Nancy : joëlle.Lighezzolo@univ-lorraine.fr

Anne Brun : France, Lyon 2 : annebrunlyon@orange.fr

Jean Yves Chagnon : Paris 13 : chagnon@univ-paris13.fr

Tiziana Sola : Italie : tizianso@tiscali.it

Vincent Quartier : Suisse : vincent.quartier@unil.ch

Tevfika Ikiz : Turquie : tevfikai@yahoo.com

Mariette Lepage : Canada : lepage.mariette1@sympatico.ca

Abigail De Souza : Brésil : abigail@usp.br

Silvia Fregonese : Argentine : silviafregonese@hotmail.com ou silviafregonese@arnet.com.ar

Simon Flémal : Belgique : sflemal@ulb.ac.be

 

Comité d’organisation

Magali Ravit : Lyon 2 : magali.ravit@wanadoo.fr

Catherine Azoulay : Paris Descartes, SPC : catherineazoulay@noos.fr

Benjamin Aniel, Khaira Thiam, Eliane Gastaldo

 

 

« Problématiques du corps : corps et symbolisation »

Colloque du printemps de la Société du Rorschach et des méthodes projectives de langue française

 

Le 9 avril 2016

(Université Lumière Lyon 2 - Amphithéâtre culturel)

 

ARGUMENT

 

L’exploration des nouvelles formes de la clinique contemporaine et notamment des pathologies lourdes, qui a motivé l’attention de plus en plus grande portée par les cliniciens contemporains à la prise en compte du corps et de la sensorialité, plus précisément de la sensori-motricité. Il s’agit de cliniques réputées difficiles, cliniques de la psychose, psychopathologie des agirs violents contre soi ou contre autrui, addictions, troubles des conduites alimentaires, etc. Le  corps dissocié, morcelé, halluciné, dévitalisé, intrusé, sacrifié, est aussi au cœur des problématiques mélancoliques, hypocondriaques, masochistes. Le terme même de limite (pathologies, états, fonctionnements limites), métaphore spatiale, convoque immédiatement la question du corps représentable/irreprésentable, et donc de ses relations avec le psychisme du sujet et ses liens avec ses objets d’amour, soit l’équilibre entre investissements narcissiques et objectaux. Le corps est encore convoqué si l’on évoque une clinique développementale : bébé, jeune enfant, adolescent, vieillissement.

            Comment les épreuves projectives mettent elles en jeu les processus psychiques d’un sujet et lui permettent-elles un travail de symbolisation de ces expériences ? Le contexte de la passation du Rorschach, du TAT et d’autres tests projectifs, relance la virtualité symbolisante, notamment pour des pathologies lourdes, en panne de symbolisation.

                 Ce colloque visera à interroger la façon dont les outils projectifs, aujourd’hui, (ré)interrogent les avancées théoriques dans le débat concernant l’articulation corps-psyché et ses modes de symbolisation.

 

PROGRAMME

 

8h30 : accueil des participants

Matinée

Discutant : Pr. Alex Lefebvre (Bruxelles)

9h00 : Ouverture – Pr B. Verdon (Paris Descartes, SPC)

Président de la Société du Rorschach et des Méthodes Projectives de langue française.

9h15 : Pr. René Roussillon (Lyon 2) « La symbolisation »

10h00 : Hélène Suarez-Labat (Paris Descartes, SPC) « Les symbolisations de l’idéal du moi dans les processus de jeu : leurs héritages, leurs devenirs »

10h45 : Pause

11h15 : Marie Christine Pheulpin,  Marianne Baudin, Pascale Bruguière (Paris 13, SPC) « Les maux du corps : la sensation, un indice de régression psychique ? »

12h : Geneviève Bréchon  (Tours) « Le cas de Colombe, jeune fille anorexique »

12h45- Repas libre

Après-midi

Discutant : Pr. Anne Brun (Lyon)

14h30 : Marie-Thérèse Morat (Lyon 2) « Mise à l'épreuve du Rorschach dans un service de pédiatrie  »

15h15 : Catherine Weismann-Arcache (Rouen) « L’homme aux rats était-il un enfant Asperger? »

16h00 : Caroline Hurvy (Caen) «  Le corps du mélancolique »

16h45  Magali Ravit (Lyon 2) Conclusion et perspectives

17h00 Clôture du colloque

 

____________________

 

Comité scientifique

Catherine Azoulay (Université Paris Descartes), Anne Brun (Université Lyon 2), Jean Yves Chagnon (Université Paris Nord), Magali Ravit (Université Lyon 2), Benoit Verdon, Université Paris Descartes).

Comité d’organisation

Catherine Azoulay (Université Paris Descartes, SPC), Anne Brun (Université Lyon 2), Jean Yves Chagnon (Université Paris13, SPC), Magali Ravit (Université Lyon 2), Benoît Verdon (Université Paris Descartes, SPC), Benjamin Aniel, Eliane Gastaldo, Khaira Thiam,

 

 

Tarifs

Pour l’ensemble des manifestations (colloque du Réseau international « Méthodes Projectives et Psychanalyse » les 7 et 8 avril ; colloque de la Société du Rorschach et des méthodes projectives de langue française le 9 avril) :

 

- Formation Permanente : 200 € pour l’ensemble des colloques (7, 8 et 9 avril) ;

- Plein tarif : 80 € (pour l’ensemble des colloques (7, 8 et 9 avril);

- Etudiants : 30 € (pour l’ensemble des colloques (7, 8 et 9 avril);

- Membres du Réseau international « Méthodes Projectives et Psychanalyse » ou de la Société du Rorschach : 50€ (pour l’ensemble des colloques (7, 8 et 9 avril)

 

Contact et inscriptions : Benjamin.Aniel@univ-lyon2.fr