CR Réunion du Réseau - Sicile, 7 mai 2010

REUNION DU RESEAU « METHODES PROJECTIVES ET PSYCHANALYSE »

Université de Messina (Sicile, Italie) – 7 mai 2010

 

Membres du Réseau présents

Hilda Alonso (Arg.), Benoît Verdon (Fr.), Aline Cohen de Lara (Fr.) , Lisa de Noose (Belg.), Claude de Tychey (Fr .), Michèle Emmanuelli (Fr.), Mirta Fernandez (Arg.), Silvia Fregonese (Arg.), Carla Gherardi (Arg.), Irem Erdem Atak (Turq.), Joëlle Ligghezzollo (Fr.), Norma Menestrina (Arg.), Marie-Christine Pheulpin (Fr.), Jacqueline Richelle (Belg.), Tevfika Ikiz (Turq.), Tiziana Sola (It.), Salvatore Settineri (It.), Carmela Mento (It.), Alicia Passalacqua (Arg.), Catherine Azoulay (Fr.), Catherine Weissman-Arcache (Fr.), Jean-Yves Chagnon (Fr.), Pascal Roman (Suisse)

Invitée

Laurie Mertens

Excusés

Vincent Quartier (Suisse), Abderrahmane Si Moussi (Alg.), Maria de Souza (Brésil), Fernando Silberstein (Arg.)

 

 

Ordre du jour

- Journée scientifique du 8 mai 2010 à Messina

- Fonctionnement du Réseau : membres, représentations, correspondants, activités…

- Désignation de la nouvelle coordination

- Publication des travaux

- Congrès de Tokyo

- Prochaine Journée Scientifique en 2013

- Divers : langues « officielles » du Réseau

 

L’ordre du jour est accepté.

Après les remerciements aux hôtes de cette deuxième manifestation scientifique du Réseau, la réunion du Réseau s’ouvre dans la superbe villa de réception de l’Université de Messina, située dans un site enchanteur au-dessus du détroit, au milieu des palmiers et des lauriersroses…

 

Journée scientifique du 8 mai 2010 à Messina

La deuxième Journée Scientifique du Réseau a rencontré un beau succès auprès des membres qui ont été nombreux à présenter un projet de communication (20), ce qui a conduit à modifier le format de notre colloque, en alternant séances plénières (deux) et ateliers parallèles (deux fois deux), avec le souci d’une représentation suffisamment large des différents pays dans les séances plénières. Le Comité Scientifique a fonctionné par échanges via la messagerie électronique, et la mise en place concrète du colloque a été assurée par le Comité d’Organisation. Entre 50 et 70 participants sont attendus pour cette journée.

L’ensemble de ces éléments permet d’augurer une belle réussite pour cette manifestation.

 

Fonctionnement du Réseau

Le Réseau compte actuellement 59 membres (fiches reçues), issus de 11 pays différents (6 pays européens, 1 d’Afrique du Nord, 1 d’Amérique du Nord, 3 d’Amérique du Sud). Il en comptait 48 en 2007. Les collègues argentins, en particulier, ont rejoint le Réseau, grâce à l’entremise de Fernando Silberstein. Ces derniers se proposent de mobiliser des contacts en Espagne pour élargir l’assise européenne du Réseau.

On note cependant un écart entre le nombre de fiches reçues (qui formalisent, selon le fonctionnement décidé précédemment, l’appartenance au Réseau) et le nombre de contacts disponibles (83), liés en particulier aux réunions qui se tiennent lors des congrès internationaux. Ainsi certains collègues, qui ont manifesté leur désir de rejoindre le réseau sans avoir adressé leur fiche au coordonnateur, ne voient pas, selon cette règle, leur nom figurer sur la liste. Dans le souci d’identifier de manière fiable les membres actifs du Réseau, il est décidé :

- de rappeler que l’envoi de la fiche constitue une première condition d’inscription au Réseau,

- qu’une sollicitation de mise à jour des fiches tous les 3 ans permettra d’identifier les membres effectifs et actuels du Réseau (et de supprimer les noms de membres qui ne se seraient plus manifestés pendant un certain temps).

Il est rappelé qu’au-delà de la dimension « administrative » de l’envoi de la fiche-Réseau, celle-ci a une fonction de lien, dans la mesure où elle permet de se connaître / reconnaître dans nos thématiques et orientations de recherches respectives. Elles sont diffusées dans leur mise à jour tous les 3 ans à l’ensemble des membres.

Il est proposé que le coordonnateur s’appuie sur les correspondants de chaque pays pour la mise à jour des fiches. C’est le correspondant « local » qui sera chargé de solliciter ses collègues et de transmettre les mises à jour au coordonnateur.

Rappel du nom des correspondants :

- France : M. Emmanuelli

- Belgique : J. Richelle

- Italie : T. Sola

- Suisse : V. Quartier

- Turquie : T. Ikiz

- Brésil : M. de Souza

- Argentine : A. Passalacqua

- Algérie : A. Si-Moussi

- Canada : à définir

- Pérou : M. Raez

- Portugal : E. Marques

La question des conditions d’admission au sein du Réseau est soulevée et des critères sont redéfinis dans ce sens :

- le critère du rattachement universitaire est réaffirmé (comme enseignant et/ou chercheur titulaire, ou contractuel, vacataire…), ainsi que celui d’une pratique clinique et/ou de recherche et de publication dans le champ des méthodes projectives,

- la demande d’admission doit être accompagnée de l’engagement de deux collègues du Réseau dans une forme de parrainage des candidatures.

Parmi les activités du Réseau (outre les journées scientifiques et les propositions au congrès international), il faut signaler une recherche en cours sur l’enfant de 10 ans (Dir. J.-Y. Chagnon) qui mobilisent des collègues de différents pays et dont certains aspects pourraient faire l’objet d’une présentation à Tokyo. D’autres projets / propositions de collaborations internationales ont été évoqués, qui devraient se formaliser par la diffusion auprès de l’ensemble des membres du Réseau d’une offre argumentée.

 

Désignation de la nouvelle coordination

Après prolongation de 2 ans du mandat du coordonnateur à l’occasion du congrès de Louvain en 2008 par défaut de candidat pour lui succéder, un appel à candidature lancé à l’automne 2009 permet de présenter deux candidates : Tevfika Ikiz (Turquie) et Aline Cohen de Lara (France). Après échanges sur l’opportunité :

- d’une coordination assurée par un binôme de coordonnatrices,

- d’un vote pour départager les candidates, puis la recherche d’un accord entre les candidates et enfin le refus majoritaire des membres du Réseau présents d’envisager dès maintenant la coordination jusqu’en 2016 (un mandat de 3 ans pour l’une, puis un mandat de 3 ans pour l’autre candidate), un vote à bulletin secret est organisé.

A l’issue du vote, une majorité se dessine en faveur de Tevfika Ikiz, qui est donc désignée pour assurer le mandat 2010 – 2013 de la coordination du Réseau. Adresse mail : tevfikai@yahoo.com

 

Publication des travaux

La publication des travaux de la première journée scientifique à Istanbul dans le cadre d’un numéro de la Revue Européenne de Psychologie Appliquée (European Review of Applied

Psychology) consacré à une approche psychanalytique des méthodes projectives n’a toujours pas abouti malgré de nombreuses relances. Le projet n’est pas abandonné, P. Roman en poursuit le suivi.

La question de la publication des travaux de la présente journée scientifique est évoquée.

L’hypothèse de l’édition d’un ouvrage est écartée. Celle d’un numéro spécial de revue également, au regard du nombre de textes possiblement disponibles.

Se trouve relancé le projet de la création d’une revue en ligne (avec textes dans la langue originale de l’auteur et en anglais par exemple…), fortement soutenu par certains des membres du Réseau. Un groupe de travail est constitué afin d’élaborer un projet, à soumettre à une prochaine réunion du Réseau. Il sera animé par la nouvelle coordonnatrice et constitué de S. Settineri, C. Azoulay, C. Weissman-Arcache, T. Sola, M. Emmanuelli, S. Fregonese, H. Alonso et P. Roman.

Pour l’heure, les textes de la présente journée scientifique pourraient trouver à être publiés :

- pour une part dans un prochain numéro de Rorschachiana consacré à « Rorschach et psychanalyse »

- pour une part dans un numéro de Psychologie clinique et projective dont un numéro pourrait être consacré à la thématique du colloque

- enfin pour une autre part dans un numéro spécial du Bulletin de Psychologie (qui a une longue tradition d’accueil de numéros spéciaux consacrés aux méthodes projectives).

Des contacts seront à prendre dans ce sens par la nouvelle coordonnatrice.

 

Congrès de Tokyo

Le constat des propositions faites par le Comité Scientifique du Congrès de l’IRS est le suivant :

- un symposium (traduction simultanée), sous la présidence de B.-L. Smith, consacré à l’approche psychanalytique des méthodes projectives auquel T. Ikiz et P. Roman ont accepté de participer,

- un atelier pré-congrès (non traduit)

- une conférence en fin de journée (non traduite).

Si, symboliquement, la programmation d’un symposium traduit est accueillie favorablement (elle s’inscrit dans le prolongement de la réponse apportée par B.-L. Smith au courrier de protestation adressé au cours du congrès de Louvain en 2008), celle-ci apparaît, pour un certain nombre de membres du Réseau, insuffisante. L’ensemble des membres du Réseau se prononce en faveur de propositions « offensives » de symposiums en traduction simultanée à adresser au Comité Scientifique du congrès de l’IRS au nom du Réseau, en particulier l’une qui pourrait porter sur les questions d’épistémologie de la recherche en appui sur les méthodes projectives.

 

Prochaine journée scientifique

Deux propositions, émanant toutes les deux d’Amérique du Sud, ont été adressées pour la manifestation de 2013 : l’une de M. de Souza de Sao-Paulo au Brésil, l’autre des collègues de Buenos-Aires en Argentine. Ces deux propositions sont accueillies par le Réseau. La prochaine réunion du Réseau, prévue à l’occasion du congrès de Tokyo le mardi 19 juillet 2011 en fin de journée (à l’issue du programme scientifique de la journée) aura la charge de déterminer de manière définitive le choix du lieu de la troisième journée scientifique.

 

Divers

Au regard de la participation significative des collègues argentins au Réseau, il est décidé de promouvoir l’espagnol comme langue de nos prochains échanges scientifiques.

 

 

P. Roman, 2 juin 2010