Pierre-Justin CHANTEPIE

UNIVERSITE : Paris Descartes

ADRESSE POSTALE : 94 rue Denfert-Rochereau 92100 Boulogne-Billancourt

PAYS : France

LANGUE(S) PARLEE(S) : Français, Anglais      
                      LUE(S) : Français, Anglais

TELEPHONE : +33 06.31.06.53.19

ADRESSE E-MAIL : pj.chantepie@gmail.com

 

1 – RECHERCHE(S)

 

Thèse de doctorat : « Approche des processus de changement au ours de psychothérapies psychanalytiques d’adolescents et de jeunes adultes sous le prisme de la temporalité psychique »

 

  • Mots clés :    

Temporalité psychique ; processus de subjectivation ; devenir adulte ; processus de changement ; méthodes projectives

 

  • Thématiques principales de recherche :

Ages de la vie : enfance-adolescence            

Clinique et psychopathologie :

  • cliniques du normal             
  • névroses                              
  • fonctionnements limites              
  • psychoses                           

Méthodes projectives :

  • Rorschach                            
  • TAT                                                                                                    

 

  • Objets de recherche actuels :

Cette recherche de thèse vise à étudier et à mettre en évidence les processus de changement susceptibles d’apparaitre dans le cours et/ou à l’issue de prises en charges psychanalytiques d’adolescents et de jeunes adultes.

Nous insistons, dans cette recherche, sur l’heuristique que représente la temporalité psychique pour questionner et mettre en évidence ces processus de changement. Durant l’adolescence s’opèrent en effet une reconfiguration complexe de la temporalité psychique et un changement du rapport au temps de l’individu. Nous mettons ainsi en exergue un processus de temporalisation pubertaire, c'est-à-dire d’inscription dans un temps vivant, dynamique, vécue subjectivement, indissociable de tout devenir adulte entendu comme processus de subjectivation, et dont la psychopathologie nous montre différents écueils.

Notre méthodologie est soucieuse des critères actuels de scientificité tout  en respectant l’épistémologie et la pratique psychanalytique ; elle s’appuie sur des entretiens cliniques de recherche et sur les méthodes projectives (Rorschach et TAT).

Cette recherche se déroule au sein d’un centre de psychanalyse (région parisienne)

                       

  •  Autres collègues impliqués :

Madame le Professeur C. AZOULAY (Directrice de thèse).

Madame le Professeur Emérite C. CHABERT (Conseillère scientifique auprès du centre de psychanalyse).