Alexia BELLUT

SITUATION PROFESSIONNELLE : Psychologue clinicienne

UNIVERSITE : Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Statut universitaire : doctorante

ADRESSE POSTALE : 171 Boulevard Lefèbvre 75015 Paris

PAYS : France

LANGUE(S) PARLEE(S) : Français, Anglais, Espagnol.
                      LUE(S) : Français, Anglais, Espagnol

TELEPHONE : +33 06 62 63 70 86

ADRESSE E-MAIL : alexiabellut@hotmail.com

 

 

1 – RECHERCHE(S)

 

  • Mots clés :

Suspension corporelle, masochisme, perversion, corps, clinique de l'extrême

 

  • Thématiques principales de recherche : cochez 1 ou plusieurs cases

Ages de la vie :

  • enfance-adolescence      
  • âge adulte-adulte âgé                             

Clinique et psychopathologie :                   

  • fonctionnements limites             
  • psychoses                         
  • perversions

Méthodes projectives :

  • Rorschach                            
  • TAT                                                                                                                              

Problématiques du corps et de l’acte             

Dépressions - dépendances                          

 

  • Objets de recherche actuels :

La suspension corporelle, pratique marginale dite de "modification corporelle rituelle"qui consiste à suspendre son corps par des crochets installés sous la peau. Etude de cette pratique pour approfondir les atteintes extrêmes du corps et le recours au corps et à la douleur ou à la sensation corporelle.

Utilisation des méthodes projectives pour éclairer les fonctionnements psychiques des pratiquants de la suspension corporelle et explorer les problématiques du masochisme érogène, la place du corps dans les agirs pervers et la violence retournée contre soi dans des organisations psychiques hétérogènes.

Population : Jeunes adultes

 

  • Autres collègues universitaires impliqués :

Nathalie de KERNIER

François-David CAMPS

 

           

2 – PUBLICATIONS les plus récentes et/ou significatives :

• Camps F.-D., Bellut A., de Kernier N. (2015), La suspension corporelle : une clinique de l’extrême, Paris, Annales Médico-Psychologiques, 173 (2015), p. 688-694.